A la une Actualité
 

Sécurité Routière : L’autoroute Est-Ouest comptabilise le plus grand nombre d’accidents

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 14.02.18 | 12h00 Réagissez

 
	Certains tronçons de l’autoroute Est-Ouest représentent un danger permanent
Certains tronçons de l’autoroute Est-Ouest...

Le Salon international sur la sécurité et la prévention routières a été inauguré hier à la Safex (Alger), par Noureddine Bedoui, ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire.

Organisé par le Centre national de la prévention et la sécurité routières (CNPSR), cet événement constitue le point de rencontre de tous les acteurs intervenant dans la prévention et la sécurité routières. Il s’agit de présenter et promouvoir les produits et services et sensibiliser les opérateurs et la population à la prévention et la sécurité routières.

Ahmed Naït El Hocine, directeur du CNPSR, a affirmé que «le bilan de l’année 2017 présente les meilleurs chiffres de la sécurité routière depuis le milieu des années 1990. Les 25 038 accidents corporels comptabilisés durant 2017 constituent le seuil le plus bas jamais enregistré depuis 1996, période au cours de laquelle 23 949 accidents corporels de la circulation routière avaient été recensés».

Toutefois, il convient de faire remarquer que le parc automobile en 2017 compte plus de 8 858 162 véhicules contre 2 742 306 véhicules en 1996, soit un nombre quatre fois plus important, situation qui dans des pays comparables au nôtre aurait conduit irrémédiablement à une explosion de la sinistralité.

La mortalité routière a connu une sensible baisse au cours des deux dernières années, elle est passé de 4610 personnes décédées en 2015 à 3639 en 2017, soit 971 vies épargnées. Il a été démontré la forte implication des jeunes conducteurs (18-29 ans) dans les accidents de la route, titulaires d’un permis de conduire de moins de deux ans.

L’autoroute Est-Ouest et la RN1 en raison de la longueur de leur tracé et de la dangerosité de certains de leurs tronçons ont comptabilisé le plus grand nombre d’accidents, avec respectivement 709 et 559 sinistres. La tranche horaire la plus «accidentogène» se situe entre 18h et minuit, où il est observé une fluidité du trafic routier qui favorise l’excès de vitesse et une complication des conditions de conduite, notamment la diminution de la visibilité en période nocturne.

Malgré quelques résultats encourageants, il n’en demeure pas moins qu’il faut davantage de mobilisation des différents acteurs de la sécurité routière. Le CNPSR est sur tous les fronts : semaines de prévention, travail de communication et campagnes lors des grands départs en vacances, rentrée scolaire et mois de Ramadhan.

A noter que le groupe Pirelli, spécialisé dans la production de pneumatiques, est présent à ce Salon. La marque italienne s’associe à l’événement en tant que partenaire de la prévention routière à travers un stand extérieur qui proposera un contrôle gratuit de la pression et de l’usure des pneumatiques aux visiteurs.

La société Global Axis est le distributeur officiel du leader mondial des pneumatiques Bridgestone en Algérie. Selon lui, «un nombre surprenant de problèmes liés aux pneus est causé par un manque d’entretien approprié (par exemple pas assez de pression). Plus de 20% de pneus de voiture sont mal entretenus, principalement en raison de sous-gonflage.

Les ennuis arrivent surtout sur des voies express». Pour sa part, Trust Assurances a profité de sa présence pour proposer trois formules d’assistance routière. La valeur ajoutée de l’assistance en assurance est remarquable. A la différence de l’assurance qui rembourse un préjudice subi par l’assuré dans un certain délai, l’assistance apporte une aide tangible et immédiate à l’assuré en difficulté.

Entrée en vigueur du permis à points en mars

Le permis à points entrera en vigueur en mars prochain et sa mise en œuvre se fera de manière progressive, d’après l’annonce du ministre de l’Intérieur à l’occasion de ce Salon.

L’objectif du permis à points, inscrit dans une démarche à la fois préventive et pédagogique, est d’inciter les usagers de la route à modifier certains comportements susceptibles de provoquer des accidents.

Le permis à points est un moyen d’accès progressif à une conduite plus sûre, parce que plus respectueuse des règles élémentaires et indispensables à tout déplacement dans l’espace social le plus important qui soit, à savoir la route.

Kamel Benelkadi
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...