Chroniques Point Zéro
 

Un million et demi de (vieux) martyrs

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 09.05.18 | 12h00 Réagissez


Sans compter ceux qui ont largement dépassé l’âge de la retraite mais activent toujours au gouvernement, dans les institutions et même à la Présidence, il y a 3 millions de retraités en Algérie. Parmi eux, la moitié vit avec 20 000 DA par mois. Ce million et demi de vieux pauvres, comme il faut bien les appeler, ne sont évidemment pas des martyrs et ne peuvent être comparés aux combattants morts pour l’indépendance, même s’ils ont le même âge, ou du moins l’âge qu’auraient aujourd’hui ces martyrs de la libération s’ils avaient vécu, même s’ils ne seraient plus des martyrs puisque vivants. Mais bref, vivre en Algérie avec 20 000 DA par mois est un martyre qui n’est récompensé ni par l’Etat ni par Dieu. 20 000 DA, c’est moins qu’un loyer mensuel dans une banlieue de petite ville, c’est 10 kg de viande ou 4 pneus Tahkout, ou encore 1000 yaourts, pour parler comme un Premier ministre. D’où cette attente annuelle d’une revalorisation des retraites qui vient enfin d’être annoncée par le ministre du Travail : 5% pour ceux qui touchent moins de 20 000 DA, 2,5% pour ceux qui touchent entre 20 000 et 40 000 DA. Pour notre million et demi de martyrs, ils toucheront au mieux 21 000 DA, ce qui ne les sortira pas d’affaire.

Car en dehors de leur faible niveau de vie, c’est surtout le problème de l’inflation qui les touche, annoncée officiellement à 4% du fait qu’elle est principalement indexée sur des produits subventionnés, comme le pain ou le lait qui n’ont pas augmenté, ce qui donne cette misérable retraite. Ce qui donne aussi ce drame absurde, les gérontocrates au pouvoir qui ont passé l’âge de la retraite faussent le calcul de l’inflation et laissent ainsi dans la misère ceux qui sont vraiment à la retraite, alors que, par solidarité de classe d’âge, ils devraient compatir à ce martyre. Les vieux n’aiment pas les vieux, ce qui reste en Algérie tout de même cohérent, puisque les femmes n’aiment pas les femmes et les coqs n’aiment pas les coqs. Même très vieux.

Chawki Amari
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...