Pages hebdo Magazine
 

Patrimoine vestimentaire algérien

Des jeunes en font une cause

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 12.04.18 | 12h00 Réagissez

Promouvoir les tenues traditionnelles algériennes et répondre aux demandes des stylistes algériens afin d’exposer et faire valoir leurs créations est aujourd’hui une cause adoptée sur la Toile par des internautes, mais aussi en réalité par des organisateurs d’événements.

Organisée à l’Ecole supérieure d’hôtellerie et de restauration d’Alger (ESHRA), à Aïn Bénian, sous l’égide du ministère de la Culture, la 4e édition des nuits de la mode d’Alger «Fashion Night Algiers», s’est fixé dans cet objectif. Les responsables de la société de communication et d’événementiel, Index Communications, ayant organisé cette soirée, ont l’ambition de faire d’Alger la plaque tournante de la mode maghrébine. «Le désigner algérien n’a en fait pas besoin d’avoir un showroom, mais plutôt un atelier.

Notre ambition est de faire de ce prestigieux événement une vitrine pour les designers, dont les talents sont déjà reconnus, mais aussi pour les jeunes talents. Nous voulons également que les nuits de la mode d’Alger (Fashion Night Algiers), et bientôt le Fashion Week d’Alger, soient une ouverture pour faire la promotion de nos tenues traditionnelles, qui sont de véritables bijoux qui témoignent de la richesse de notre histoire. Nous voulons également arriver à classer le maximum de nos tenues au patrimoine immatériel de l’humanité auprès de l’Unesco, comme cela a été le cas pour la chedda de Tlemcen», déclare Mohamed Tarek Borsali, le gérant d’Index Communication.

A cette soirée, placée sous le thème «Elégance», karakou, blouza oranaise, caftan, melhfa chaouie, robe kabyle ou gandoura de Constantine ont suscité l’admiration des convives. La finesse et le raffinement des pièces fièrement portées par de beaux mannequins algériens, n’ont pas laissé indifférents les 300 con-vives, entre membres du corps diplomatique, des personnalités du monde du cinéma et de la mu-sique, ainsi que des hommes et femmes d’affaires de cette 4e édition.

Au milieu des strasses et paillettes, la Fashion Night Algiers s’est voulu un véritable show, où la culture algérienne dans sa plus grande dimension a été exhibée. Une prestation frappante du groupe de musique gnawi «Wlad Bambra», dirigé par Yousri Tamrabet, a été une ouverture chic et choc de la cérémonie. Une détonante prestation de la danseuse de claquettes algéro-australienne, Ruby Boukabou a fait retentir les plus vifs applaudissements du public qui en est resté ébahi. Une prochaine édition est prévue vers la fin de l’année.
 

Asma Bersali
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie