A la une International
 

En bref…

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 11.08.17 | 12h00 Réagissez


- Turquie : Arrestation d’un Russe accusé de préparer un attentat pour l’EI

Les autorités turques ont interpellé un citoyen russe, membre présumé du groupe Etat islamique (EI), qui préparait un attentat dans une base militaire américaine dans le sud de la Turquie, ont rapporté hier les médias locaux. Renat Bakiev a tenté de se procurer un drone afin d’attaquer soit la base militaire d’Incirlik, dans le sud de la Turquie, soit un avion s’y trouvant, explique l’agence progouvernementale Anadolu, citant un communiqué des autorités.

L’agence ajoute que le suspect a demandé à l’EI, via l’application de messagerie cryptée Telegram, de lui fournir 2800 livres turques (un peu moins de 800 dollars) pour mener à bien cette opération. La base d’Incirlik, située non loin de la frontière syrienne, est utilisée par la coalition internationale menée par Washington pour ses opérations contre l’EI.

- France : Le traité de lutte contre les «combattants terroristes étrangers» ratifié

La France a ratifié hier le traité du Conseil de l’Europe, destiné à sanctionner les «combattants terroristes étrangers», qui avait été adopté en octobre 2015 et est entré en vigueur officiellement le 1er juillet 2017, selon un arrêté paru jeudi au Journal officiel.

Ce texte est un protocole additionnel à la Convention du Conseil de l’Europe pour la prévention du terrorisme, qui ajoute à la liste actuelle des infractions pénales un certain nombre d’actes, dont «la participation intentionnelle à un groupe terroriste», «la réception d’un entraînement pour le terrorisme», ainsi que le déplacement à l’étranger à des fins de terrorisme et le financement ou l’organisation de ces voyages. Paris est la huitième capitale européenne à ratifier ce texte, il en fallait six pour qu’il entre en application, ce qui a été le cas le 1er juillet.

- Yémen : 5 morts et 50 disparus en mer

Au moins cinq migrants africains ont péri et 50 sont portés disparus après avoir été jetés à la mer hier par des passeurs au large du Yémen, le deuxième drame du genre en 24 heures, selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Selon l’OIM, au total 180 personnes en provenance de Somalie et d’Ethiopie ont été jetés à la mer hier par des passeurs.

Mercredi, 120 migrants en provenance de la même région avaient été jetés à la mer délibérément à l’approche de la côte de la province de Chabwa (sud du Yémen), a rappelé l’OIM, en estimant à environ 50 le nombre de victimes, dont 29 ont été découvertes dans des tombes creusées à la hâte sur la plage.

Syrie Deux zones sécurisées bombardées

Les forces du régime ont bombardé hier deux localités rebelles dans des zones sécurisées en Syrie, où une trêve est censée être appliquée, faisant quatre morts, selon une ONG. L’artillerie a frappé le matin la localité de Hammouriyé dans la Ghouta orientale, enclave rebelle à l’est de Damas, a indiqué à l’AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

Trois civils y ont péri, dont une femme et un enfant, et sept personnes ont été blessées, a-t-il précisé, en faisant état d’un autre bombardement du régime mercredi qui a tué cinq civils et blessé dix autres dans la localité voisine de Kafar Batna, également dans la Ghouta.

 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie