Régions Centre Actu Centre
 

Laghouat

Les transporteurs protestataires haussent le ton

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 15.05.18 | 12h00 Réagissez

 
	Les transporteurs ont choisi de couper la RN1 avec leurs bus
Les transporteurs ont choisi de couper la RN1 avec leurs bus

La décision de la mise en service de la nouvelle gare routière de la commune d’Aflou dans la wilaya de Laghouat, réceptionnée il y a moins de 2 mois, a généré un grand conflit entre les transporteurs de voyageurs et les autorités locales.

Pour la deuxième semaine consécutive, les transporteurs de sept communes de la région nord de la wilaya de Laghouat continuent leur protestation ouverte devant la direction du transport de Laghouat, et ce, pour dénoncer leur délocalisation vers la nouvelle gare routière. «Cette nouvelle gare routière, gérée par la Société de gestion des gares routières d’Algérie (Sogral), se situe à plus de 4 km du chef-lieu de la commune d’Aflou, pénalisant ainsi les voyageurs qui veulent se rendre en la ville.

Cette situation a poussé les voyageurs à boycotter les transport publics et  à leur préférer les taxis clandestins qui les emmènent directement en ville», relate l’un des transporteurs protestataires.

Ces derniers dénoncent l’absence totale de dialogue des autorités locale et réclament une gestion responsable de leur situation. «Depuis que notre protestation a été déclenchée, aucun responsable n’a daigné venir dialoguer avec nous, alors que notre revendication est facilement applicable, à savoir revenir travailler dans l’ancienne gare routière se trouvant au centre-ville d’Aflou et dédier la nouvelle gare routière exclusivement au transport inter-wilayas», explique notre interlocuteur. Dimanche passé, les transporteurs ont haussé le ton et ont choisi la confrontation directe avec les autorités locales en coupant la RN1 avec leurs bus. «Les protestataires ont emboîté le pas en fermant un tronçon routier au niveau de la ville en raison de la sourde oreille des autorités locales, en refusant de nous recevoir… I

ls nous ferment la porte, alors on ferme la route», scande un autre protestataires en colère. Les concernés ont affirmé à El Watan que leur mouvement de protestation se poursuivra, et ce, jusqu’à la satisfaction de leur seule revendication. Répondant à la question concernant cette protestation, le wali de Laghouat, Meguellati Ahmed, a affirmé à El Watan que la décision d’utiliser la nouvelle gare routière est irréversible, mais «cela n’empêche pas qu’on ouvre les portes de dialogue avec les représentants des protestataires pour trouver une issue favorable pour tous, mais à condition : ils doivent tout d’abord revenir à leur travail car les solutions ne se font guère sous la pression...», insiste-t-il
 

Taleb Badreddine
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...