Régions Centre Alger
 

Logements LPP de Rouiba (Alger)

Le cri de détresse des souscripteurs

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 14.01.18 | 12h00 Réagissez


Les souscripteurs au programme LPP affecté à Rouiba (cité des 500 logements Ahmed Medeghri) ne décolèrent pas. Ils dénoncent une «véritable arnaque» sur la qualité des logements que leur a vendus l’ENPI. Photos et documents à l’appui, ces souscripteurs déplorent la mauvaise qualité des travaux, les anomalies relevées au niveau des bâtisses et le long de l’oued Bouriah, situé à proximité de la cité. «Nous, groupe de souscripteurs, avons le regret de vous faire part de nos préoccupations.

Certains parmi nous (bénéficiaires des blocs 4, 5, 6 et 7) ont été obligés, sous la menace de résiliation, de payer leurs logements, en raison de leur livraison imminente. Mais nous avons été désagréablement surpris, lors des visites effectuées sur le site, que la livraison n’est pas possible de sitôt, ce qui nous a causé de gros problèmes financiers, car nous sommes arrivés à échéance pour rembourser les importants prêts contractés (crédits bancaires et autres), en plus de la charge des loyers de location», expliquent-ils dans une lettre adressé au responsable de l’ENPI et au ministère de l’Habitat. Outre la mauvaise qualité des travaux réalisés, le chantier, ajoutent-ils, accuse un énorme retard, notamment en matière d’aménagement de VRD, de l’oued Bouriah et de la réalisation de l’école primaire et du CEM.

Parmi les anomalies relevées sur les travaux, les concernés citent la réalisation des portes d’entrée des appartements très proches les unes des autres de façon à ne laisser aucune intimité entre voisins et la pénétration des eaux pluviales dans certains appartements. Les souscripteurs dénoncent aussi la qualité des matériaux utilisés dans la réalisation de ces logements. «Nous voulons légitimement des logements correctement réalisés et qui ne nécessitent pas de travaux d’aménagement, et cette cité ne répond pas à nos attentes», affirment-ils.

Et d’ajouter : «Nous avons adhéré à ce programme public en mettant toute notre confiance en l’Etat et ses institutions, sans aucune connaissance préalable, ni du prix ni du descriptif du Logement promotionnel public. Nous avons été surpris par le prix retenu qui nous a été imposé. Nous souhaitons de vous l’engagement de nous livrer un logement correctement réalisé et dans un environnement sain, agréable et sûr.»
 

M.M.
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...