Régions Centre Alger
 

Ecole de propreté de Netcom à Bologhine

Participation de près de 200 élèves à la création d’une pépinière pédagogique

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 12.02.18 | 12h00 Réagissez

 
	La propreté de notre environnement, l’affaire de tous
La propreté de notre environnement, l’affaire de tous

Une démarche pédagogique à encourager.

Près de 200 élèves issus de différents établissements éducatifs de la wilaya d’Alger ont participé samedi, au niveau de «l’Ecole de propreté» relevant de l’entreprise Netcom à Bologhine, à la création d’une pépinière pédagogique, au sein du programme «Mon espace vert 2», tracé par la direction des forêts de la wilaya d’Alger et destiné aux élèves de différentes franges de la société, pour la promotion de la culture environnementale chez les citoyens, notamment les plus jeunes.

Encadrée par la Direction des forêts et l’Institut national de la recherche forestière (INRF), cette nouvelle pépinière pédagogique a vu la participation de 200 élèves issus de différents établissements éducatifs de la capitale, ayant bénéficié à cet effet de cours de sensibilisation à la protection de l’environnement, en sus d’une visite au club vert de l’école, a indiqué à l’APS Saïdi Imene, coordinatrice du programme, organisé, dans sa deuxième édition, sous le slogan «Créer mon espace vert».

La journée de sensibilisation vise à promouvoir la culture de la protection et de la préservation de l’environnement, du patrimoine forestier et de la diversité de la faune et de la flore chez les élèves, à travers l’organisation d’expositions sur l’importance du tri sélectif, des pépinières, des ateliers sur le recyclage, des jeux éducatifs et ludiques, outre l’information sur la gestion du papier et l’utilisation de bouteilles en plastique recyclé pour la plantation, a fait savoir la chargée de ce programme.

Elle a ajouté à ce propos que l’initiative «Mon espace vert» vise également à organiser des opérations de reboisement d’envergure, à travers les différentes surfaces forestières de la capitale, avec la participation des principaux acteurs, notamment les associations activant dans le domaine de l’environnement. Les élèves recevront dans ce cadre des explications sur les pépinières et les différentes végétations forestières en Algérie, afin de «consolider» leurs connaissances sur le sujet de l’environnement, a-t-elle expliqué.

Pour sa part, la chargée de communication auprès de l’entreprise Netcom, Nassima Yakoubi, a relevé l’importance de multiplier ce type d’activités environnementales chez les enfants, notamment pour la protection du patrimoine végétal forestier, le recyclage des déchets et la lutte contre le dépôt anarchique des ordures, ce qui permettra aux élèves «l’acquisition d’une culture environnementale et son ancrage en milieu scolaire». Mme Yakoubi a mis en avant la nécessité d’expliquer aux élèves l’opération du tri sélectif des déchets, faisant état de plus de 80 centres de tri et plus de 7000 bennes placées au niveau de 26 communes, pour la collecte des déchets et la lutte contre le dépôt anarchique.

Elle a également mis l’accent sur l’impératif de généraliser le tri sélectif des déchets ménagers pour le recyclage, source importante d’énergie et créneau essentiel pour la réalisation de la croissance économique et la création d’emplois au profit des jeunes. Selon la même responsable, les produits recyclables récupérés par l’entreprise sont essentiellement le carton, le pain et le plastique.

Elle a rappelé dans ce sens la poursuite de l’expérience pilote au niveau de 34 quartiers de la capitale en matière de tri sélectif en vue d’éliminer les points noirs. L’Agence nationale des déchets (AND), l’Agence nationale de gestion intégrée des ressources en eau (Angire) et l’Association des parents d’élèves de la wilaya d’Alger ont participé à cette initiative, en plus des clubs verts et des associations de protection de l’environnement.

La surface forestière de la wilaya d’Alger s’étend sur plus de 5000 hectares répartis sur 113 sites forestiers, dont la majorité en milieu urbain, oscillant entre 1 et 8 ha, tandis que la superficie des grandes forêts de la capitale varie entre 300 et 600 ha, à l’instar des forêts de Maqtaâ Kheira, Bouchaoui, Bouzaréah, Ben Aknoun, Baïnem et celle du 19 Juin. 

 
 

APS
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie