Régions Centre Blida
 

CNAC : Entre formation et accompagnement

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 11.02.18 | 12h00 Réagissez

La Chambre de commerce et d’industrie de  la Mitidja (Blida) a enfin son nouveau siège, après avoir passé des moments difficiles en stabilité. Le nouveau siège a été inauguré dernièrement par le wali de Blida.

La cérémonie d’inauguration a eu lieu en présence du président de la Chambre, des opérateurs économiques, ainsi que des élus locaux. Cet établissement symbolise ce que Blida peut faire de mieux quand ses adhérents sont unis, vu le nombre de commerçants. Au cours de ces dernières années, il a été constaté une importante évolution de l’esprit  d’entreprendre chez les jeunes diplômés engagés par les différents dispositifs de financement et de création d’entreprises mis en place par le gouvernement, afin de lutter contre le chômage. C’est dans ce contexte que la CNAC (Caisse nationale d’assurance chômage) de Blida a mis a profit un programme de sensibilisation et de formation afin d’aider tout jeune ayant un diplôme universitaire. Elle prévoit de mettre en œuvre un ensemble de mécanismes innovants favorisant les jeunes diplômés et l’entrepreneuriat chez ceux ayant terminé leur cursus universitaire.

Dès lors, une session de 5 jours de formation est mise en œuvre par la CNAC  pour un groupe de  jeunes émanant  de l’ANEM, ces derniers sont porteurs de projets afin de créer leur propre entreprise en devenant chacun le leader chef de cette dernière. On a conçu un programme de formation spécialement pour cette catégorie de jeunes qui aspirent à un avenir prometteur et veulent être eux-mêmes dans leur entreprise, on les met sur les rails, tout en les sensibilisant, les formant et nous les accompagnons depuis le début de leur processus de création de la microentreprise», déclare la formatrice.

Et d’ajouter : «Durant ce mini-stage, on leur inculque les différentes qualités d’un leader chef qui consiste en la motivation, la résignation, les compétences liées à la réussite, ainsi que le comportement d’un entrepreneur.» La CNAC, en accompagnant son futur leader chef, participe aussi au montage financier du projet à travers l’octroi d’un prêt non rémunéré, elle assure aussi, lors de la phase d’exploitation des avantages fiscaux et parafiscaux accordés aux bénéficiaires de ces dispositions , afin que ces jeunes puissent mettre leur savoir-faire et leurs compétences au service du citoyen et participer à l’essor de l’économie du pays.

«C’est un rêve que je compte réaliser, je suis détentrice d’une licence d’anglais et je compte ouvrir une petite école de langues», finit par dire une des participantes à ce mini- stage .

T. Bouhamidi
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos
Loading...
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...