Régions Centre Tipaza
 

Messelmoune

Un monument historique dévalorisé

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 06.11.17 | 12h00 Réagissez

Au mois de septembre 2012, en visite au musée de Cherchell, Henry Ensher, ex-ambassadeur américain, répond à la question d’El Watan relative à ce monument historique. «Nous travaillons en étroite collaboration avec les autorités algériennes pour intervenir dans le secteur culturel.

D’ailleurs, nous considérons que cette ferme historique, qui avait abrité la réunion secrète présidée par notre compatriote, le général Clark, en octobre 1942, comme étant un lieu qui renferme une partie de notre passé historique», précise le diplomate. Son prédécesseur, Cameron Hume, avait effectué une visite sur le site le 5 décembre 1999. L’ex-ministre de la Culture, Khalida Toumi, s’était rendue également sur ce lieu en 2008. Arrivée à bord du petit sous-marin Seraph, une délégation militaire US dirigée par le général Mark Wayne Clark, l’adjoint du général Eisenhower, escortée par des commandos anglais, avait quitté Gibraltar le 19 octobre 1942 pour se rendre à la ferme de Stigès, propriété de Jacques Tessier, un résistant français. L’officier supérieur américain, qui était l’adjoint du chef des forces terrestres, navales et aériennes de la coalition contre les armées nazies avait présidé une réunion ultrasecrète dans le but de préparer les débarquements des forces alliées. Des résistants français étaient présents. Elle avait eu lieu dans la nuit du 21 au 22 octobre 1942. La mission avait connu un succès. Les militaires US et britanniques avaient regagné le petit sous-marin Seraph à bord de leurs embarcations pneumatiques, vers 4h du matin, le 22 octobre 1942, après avoir achevé leur réunion.

Les militaires n’avaient pas été repérés par les soldats de Vichy. Quinze jours après cette rencontre secrète, les forces alliées avaient entamé leur débarquement à Alger. Samedi dernier, lors d’une visite à cette ferme abandonnée, érigée en amont de la plage de Messelmoune, à l’ouest de Tipasa, 51 km, le monument historique dévalorisé, qui ne cesse de se dégrader, nous avons constaté des monticules de gravats fraîchement déposés à l’intérieur du site, un décor hideux qui s’ajoute aux milliers d’emballages vides de boissons alcoolisées. Dommage ! Ce monument historique, une fois réhabilité, aurait pu générer des richesses pour cette partie déshéritée de la wilaya de Tipasa. Les ambassadeurs américain et britannique s’apprêtent à commémorer le 75e anniversaire du débarquement des forces alliées à Alger du 8 au 10 novembre 2017. Un débarquement, faut-il le rappeler, qui avait été soigneusement préparé dans cette ferme de Messelmoune, précisément.  

M'hamed Houaoura
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie