Régions Est Actu Est
 

Mila

Protestations tous azimuts

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 13.02.18 | 12h00 Réagissez

Plusieurs catégories professionnelles et sociales ont observé, hier, des rassemblements de protestation en différents points de la ville de Mila.

Les postulants au logement social, dont les noms ne figuraient pas sur les listes des bénéficiaires à la dernière opération d’attribution de logements, sont revenus à la charge, revendiquant à nouveau l’annulation de la décision du chef de daïra, jugée «discriminatoire». Rassemblés devant le siège de la daïra, les concernés, une cinquantaine, appellent le président de la commission d’attribution à examiner toutes les demandes de logements se trouvant à son niveau sans distinction.

Leur revendication a été catégoriquement rejetée par le chef de daïra. Selon notre source, ce responsable leur a signifié que «la priorité sera donnée aux dossiers déposés entre 1998 et 2003 pour les demandeurs âgés de plus de 35 ans, et à ceux déposés entre 2005 et 2010 pour les postulants dont l’âge est inférieur à 35 ans».

Rappelons que le dernier rassemblement tenu par ces citoyens, mercredi passé, s’est terminé dans le désordre, après que trois citoyens, dont un mineur, eurent été molestés par la police. Pour leur part, les propriétaires de camions interdits d’accéder en ville de jour se sont regroupés, pour la deuxième fois en moins d’une semaine, sur l’esplanade de la wilaya, revendiquant leur droit à atteindre leurs clients en ville et à rejoindre leurs domiciles à la mi-journée. Signalons qu’une rencontre tenue mercredi passé à la direction du transport, et qui avait mis autour d’une même table les représentants de la corporation et de la direction de tutelle s’était soldée par un échec. Par le passé, faut-il le rappeler, les camionneurs du chef-lieu avaient tout le loisir de circuler en ville, à l’exception des jours de marché. De leur côté, des centaines d’enseignants affiliés au Cnapest ont répondu favorablement à l’appel de leur syndicat consistant à observer un sit-in devant le siège de la direction de l’éducation.

Plus de 400 enseignants des trois paliers se sont, en effet, rassemblés devant la direction du secteur pour faire valoir des revendications socioprofessionnelles, dont la médecine du travail, l’augmentation des salaires et la promotion dans le secteur. Des participants au sit-in révèlent qu’un document contenant la plateforme des revendications a été remis au directeur du secteur.

K. Bouabdellah
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie