Régions Est Biskra
 

Biskra

La cybercriminalité en hausse

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 13.02.18 | 12h00 Réagissez


Présentant d’une manière exhaustive les activités et les bilans de la sûreté de wilaya de Biskra pour l’année 2017, lors d’une conférence de presse organisée dernièrement, Youcef Hamel, commissaire de police et chef de cette institution de sécurité à Biskra, s’est montré satisfait des résultats obtenus par les différentes brigades de l’ordre public, de la police judiciaire, scientifique et technique, des mineurs, des stupéfiants, du foncier, de l’urbanisme et de l’environnement activant dans le cadre de leurs prérogatives pour lutter inlassablement contre toutes les formes de criminalité et les atteintes aux personnes et aux biens publics et privés. A Biskra, le nombre d’accidents de la route a notablement baissé par rapport à 2016. Ainsi, 10 078 opérations de contrôle de sécurité sur les lieux publics et les routes ont été menées, tandis que, par la négociation et le dialogue et sans le recours à la force publique, plus de 200 mouvements et rassemblements de citoyens ont été gérés par les agents de police.

En 2016, il y a eu dix-neuf homicides, tandis que l’année suivante, seulement quatre affaires ont été élucidées et leurs auteurs présentés devant la justice. Plus de 4 000 dossiers pénaux ont été établis à l’encontre de présumés coupables d’infractions, délits ou crimes, dont 208 femmes et 222 mineurs. Le même bilan affiche que 1021 personnes ont été placées en détention préventive durant l’année écoulée. Ainsi, la wilaya de Biskra s’avère être une région globalement sécurisée. Néanmoins, on y remarque une augmentation des saisies de boissons alcoolisées et une hausse de la cybercriminalité.

Plus de 700 000 unités de différents produits alcoolisés ont été retrouvées chez des revendeurs informels, tandis que sur 120 affaires, seulement 52 pour 2016, ont émaillé 2017, impliquant 85 hommes, 6 femmes et 15 mineurs. Pour terminer cette rencontre avec la presse, Youcef Hamel a rappelé qu’en application des directives de la DGSN visant à améliorer les conditions de travail des policiers, un restaurant, un salon de coiffure, un mess et une salle de sport avaient été aménagés et ouverts au siège principal de la sûreté de Biskra, tandis que du matériel ultra-sophistiqué et des véhicules connectés ont été acquis pour faciliter les opérations de recherches et d’identification des personnes.

Hafedh Moussaoui
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos
Loading...
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...