Régions Est Biskra
 

Un jeune entrepreneur en grève de la faim

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 10.02.18 | 12h00 Réagissez


Depuis mercredi dernier, Meghazzi Haballah Ahmed, jeune chef d’une entreprise de travaux publics et d’hydraulique, âgé d’une trentaine d’années, s’est installé devant le siège de l’APC de Biskra, où il observe une grève de la faim pour dénoncer le sort qui lui est réservé de la part du responsable du Trésor municipal et de celui du service des marchés publics de cette institution, lesquels freineraient sciemment sa régularisation financière et le versement de sommes qui lui sont dues au titres de contrats honorés, se plaint-il.

Vociférant qu’il est victime de la corruption et de mépris et qu’il ne quittera pas les lieux tant qu’une solution ne sera pas trouvée à son affaire, il a fortement ému et impressionné les badauds et les passants, a-t-on constaté. Avertis, les présidents de la CCI des Ziban et du FCE ont tenté en vain de le dissuader de recourir à une telle action sur la voie publique et sous un froid glacial.

Ils ont eu beau expliquer au protagoniste que son affaire serait réglée dans moins d’une semaine, il a catégoriquement refusé de lever le camp. Jeudi matin, des gendarmes de la brigade financière et économique du groupement de Biskra ont ouvert une enquête et recueilli le témoignage de ce jeune se disant bafoué dans ses droits.

Le teint blêmi par la faim et le froid, mais toujours déterminé et résolu à poursuivre son action, il était, hier encore, sur place sous le regard visiblement apitoyé et consterné des passants et des employés de permanence de l’APC.

H. M.
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos
Loading...
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...