Régions Est Setif
 

El Eulma (Sétif) : Découverte de deux cas de fièvre aphteuse

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 18.04.17 | 12h00 Réagissez

Dans la wilaya de Sétif, c’est le branle-bas de combat à la suite de la découverte de deux cas de fièvre aphteuse chez deux éleveurs de bovins à Smara, une localité située à 5 km à la sortie ouest de la ville d’El Eulma.

Ceci a nécessité l’intervention rapide des services vétérinaires pour prendre les mesures nécessaires en vue d’endiguer la propagation de l’épizootie et préserver le reste du cheptel à travers la région, connue par l’importance de son élevage d’ovins et de bovins sensibles à la transmission de ce virus dévastateur.

A cet effet, après la confirmation des analyses vétérinaires de la maladie, les bêtes contaminées ont été immédiatement abattues. L’on apprend que plus de 140 000 vaccins ont été  mobilisés par la direction des services agricoles en vue de leur distribution aux éleveurs de la wilaya de Sétif, pour engager l’opération de vaccination.

Cette dernière a déjà débuté par la vaccination de plus de 90 000 vaches et se poursuit, selon les services vétérinaires, sous le même rythme et dans de bonnes conditions. Dans ce contexte, la direction des services agricoles tient à rassurer les éleveurs quant à la maîtrise de la situation et la bonne santé du cheptel.

Il convient de signaler que les deux bêtes signalées semblaient avoir été contaminées au marché à bestiaux de Bouira, où elles ont été emmenées pour être vendues, mais la vente a été infructueuse, nous affirme l’un des éleveurs,  et c’est juste après leur retour à Smara que les premiers symptômes de l’épizootie ont fait leur apparition.

Ce qui l’avait amené à saisir les services vétérinaires, dont l’intervention a été salutaire pour le reste du cheptel. Pour rappel, l’épizootie, cette maladie contagieuse qui a frappé de plein fouet en 2014 les localités de Bourzam, dans la commune de Bir El Arche et Bazer Sakhra, a décimé des dizaines de vaches. Les stigmates de cette catastrophe pour les éleveurs sont encore visibles, en raison de l’abandon des carcasses des bêtes dans la nature, avec tous les risques de contagion qui en découlent.                 

Lakhdar Boudim
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Vidéo

Constantine : Hommage à Amira Merabet

Constantine : Hommage à Amira Merabet
Chroniques
Point zéro Repères éco

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie