Régions Est Setif
 

Journée mondiale de la femme

Sétif honore les figures féminines de l’architecture

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 08.03.18 | 12h00 Réagissez

L’Institut d’architecture et des sciences de la  terre de l’université Sétif I (Ferhat-Mekki-Abbas) célèbre d’une manière particulière, la Journée mondiale de la femme.

En lieu et place de la «fiesta», la société savante met à profit l’opportunité pour conjuguer l’architecture au féminin. Ainsi, la 2e édition des journées d’étude internationales, devant se tenir aujourd’hui, à l’auditorium de l’université précitée, mettra la lumière sur les œuvres des figures féminines de l’architecture algérienne et mondiale. Notons que le rendez-vous sera marqué par les interventions de nombreux universitaires de rang magistral. Invitée à donner le coup de starter aux débats, l’architecte Dalila Benazzoug parlera de «Femme architecte en Algérie, entre la passion d’un métier et la double peine». L’intervention d’Assia Omari, enseignante à l’Institut d’architecture de Sétif, portera sur le thème «La commande privée, champ d’épanouissement de la femme architecte».

La conférence de Fella Akrouf, architecte spécialisée dans l’architecture d’intérieur, s’articulera sur «Le parcours d’une jeune architecte». «Architecture Thinking» (la pensée de l’architecture) est le sujet de la conférence de l’architecte française Odile Decq, l’invitée d’honneur de la rencontre — occasion idoine pour les étudiants devant consolider leurs connaissances et échanger avec des experts en la matière. Au vu des thèmes proposés et des tables rondes programmées, le public qui viendra sans doute en nombre profitera de l’opportunité pour actualiser ses idées et se mettre le cas échéant, à jour. Cheville ouvrière du conclave, Mme Assia Samaia Bouadjadj, architecte et chercheuse, retrace succinctement les principaux objectifs assignés à ce rendez-vous scientifique : «Pour cette édition, nous nous sommes intéressés aux femmes dont l’impact dans le domaine de l’architecture est incommen-surable.

À travers cette rencontre, nous allons mettre en valeur des œuvres et carrières d’architectes fem-mes. L’occasion se présente pour mettre la lumière sur les difficultés liées au métier d’architecte femme de par le  monde et prendre conscience de la néces-sité d’œuvrer pour la parité dans une profes-sion à forte dominance masculine. Ces journées permettent à nos étudiants de prendre contact avec des architectes de renom dont le savoir et le savoir-faire sont à fois connus et reconnus». 

Kamel Beniaiche
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie