Régions Kabylie Tiziouzou
 

Complexe Mère-Enfant

L’APW réclame le dégel du projet

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 13.06.18 | 12h00 Réagissez


Les membres de la commission santé de l’Assemblée populaire de wilaya (APW) de Tizi Ouzou réclament la levée du gel sur le projet du complexe Mère-enfant inscrit à l’indicatif de la wilaya et qui devait être lancé en réalisation en 2014 sur l’assiette foncière réservée à Oued Falli (banlieue de Tizi Ouzou) pour la construction d’un centre hospitalo-universitaire (CHU) de 500 lits.

Les élus de la commission ont réitéré cette demande à l’issue d’une visite surprise effectuée récemment à l’EHS Sbihi, spécialisé en génécologie-obstétrique, pour s’enquérir des conditions d’accueil et d’hospitalisation des patientes, et ce, «suite aux réclamations de plusieurs citoyens», indique la commission santé dans un communiqué.

Selon la même source, «sur place, les membres de la commission ont recensé beaucoup de problèmes et de défaillances que la directrice de l’établissement et les chefs de service mettent sur le compte de la surcharge et de l’exiguïté des lieux». Pour régler cette situation, l’APW de Tizi-Ouzou demande la levée du gel sur le complexe Mère-enfant, ajoute le communiqué. «En attendant, les membres de la commission santé ont insisté auprès de la direction de l’EHS Sbihi pour faire le maximum afin de réunir les conditions favorables pour une prise en charge effective des patientes», a-t-on indiqué. Le complexe Mère-enfant, la clinique du rein, le nouveau CHU et les hôpitaux des localités de Aïn El Hammam et Maâtkas figurent parmi les projets suspendus en raison des difficultés financières que vit le pays. Début mars, le wali de Tizi Ouzou avait annoncé que le futur EPH de l’ex-Michelet (60 lits) sera relancé. Une enveloppe de l’ordre de 20 milliards de centimes est affectée pour le lancement de l’étude, selon le directeur de la santé. Le projet de l’EPH de Maâtkas, non lancé pour insuffisance de l’Autorisation de programme (AP), subit lui aussi les conséquences du tarissement des ressources financières. Une demande de réévaluation de cette future structure de santé a été introduite auprès du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière et celui des Finances. «La levée du gel sur d’autres hôpitaux prévus dans d’autres localités interviendra dans un avenir proche», avait promis le wali de Tizi Ouzou. En juin 2017, l’APW avait demandé au gouvernement le dégel des projets structurants inscrits au profit de cette wilaya, dont ceux relevant du secteur de la santé.
 

Ahcène Tahraoui
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie