Régions Ouest Oran
 

Ouverture de la 17e édition du salon Autowest

La production nationale en force

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 11.12.17 | 12h00 Réagissez

 
	Grande affluence, hier, au Salon de l’automobile Autowest 2017
Grande affluence, hier, au Salon de l’automobile Autowest 2017

Le Salon de l’automobile Autowest 2017 s’est ouvert hier au Centre des conventions d’Oran.

Une grande affluence a été constatée lors de cette première journée de la part d’un public qui s’est entassé à l’entrée tôt le matin, et ce, bien avant l’ouverture. Un grand rush avec même des bousculades ont été constatés sur certains stands, à commencer par celui de Cima Motors puis, un peu plus tard mais avec moins de pression, vers celui de Kia et de Renault à la recherche de bonnes affaires.

Cette 17e édition est effectivement dédiée à la production nationale avec les nouveaux entrants comme Kia El Djazaïr (usine de production à Batna) qui a annoncé la couleur avec son lot de disponibilités d’offres de services et des facilités de paiement. Parmi les nouveautés, on note les premières nouvelles Picanto, un modèle qui a été ajouté à la gamme Kia déjà constituée de la nouvelle Rio, du Sportage mais aussi du nouveau K2700.

«Nous sommes heureux de vous annoncer la disponibilité des variantes (frigo, cargo et plateau) du nouveau K2700», a déclaré Karim Cheriet de Kia El Djazaïr, qui annonce également l’ouverture des commandes sur la Cerato. La marque propose un an de révision pour toute commande effectuée entre le 10 et le 27 décembre courant et cette offre gratuite prend effet à partir de la date de livraison.

Des conventions ont, par ailleurs, été signées avec plusieurs banques y compris publiques et c’est, ajoute le même responsable, «dans le cadre de l’accompagnement des banques des opérations de financement et de promotion de la production locale». Plusieurs types de crédits sont proposés aux clients avec un choix entre le crédit conventionnel, le crédit islamique et, pour les entreprises, le leasing financier ainsi que le leasing opérationnel pour les locations longue durée.

Par le biais du groupe Cima Motors, Hyundai est l’autre marque présente en force au salon avec pour nouveauté le Grand i20, la citadine de nouvelle génération lancée il y a à peine un peu plus d’un mois et qui vient enrichir une gamme de 7 modèles produits localement par Tahkout Manufacturing Company (TMC) à Tiaret, une usine en pleine croissance. Aussi, spécialement pour ce salon, des remises de 200 000 DA et de 350 000 DA sont offertes pour les clients intéressés par l’acquisition respectivement des modèles Santa Fe ou Tucson 4x4 GLS.

Cima Motors, qui promet des livraisons immédiates pour certains modèles, expose également toute une gamme du constructeur japonais Suzuki, «très tendance et compacts» mais dont deux seulement seront dans un premier temps produits par l’usine prévue à Saïda et qui devra entrer en fonction en mai prochain.

L’annonce a été faite lors d’un point de presse organisé en marge de l’événement et animé par Billal Tahkout, directeur général adjoint de Cima Motors, en compagnie de ses collaborateurs pour évoquer également l’assemblage prévu pour le premier trimestre d’utilitaires légers, mais surtout le méga-projet qui fera entrer le constructeur dans la phase CKD, un projet attendu pour fin 2018 et qui permettra d’atteindre graduellement la cadence de 100 000 véhicules par an, avec une intégration plus importante (notamment la tôle et les peintures) devant concerner tous les modèles. Pour l’heure, on est encore dans la phase SKD et TMC produit 40 000 véhicules/an et, alors que pour certains modèles la livraison est immédiate, pour d’autres, selon le planning des commandes, elle n’excédera pas les 45 jours. Le groupe Cima Motors est également distributeur de la marque allemande Opel et de l’américaine Chevrolet.

Ces deux marques sont présentes au salon, mais sans disponibilité car tout le stock a été écoulé en attendant les quotas d’importation qui seront alloués au groupe pour l’année 2018. Pour ces deux cas, on se focalise plutôt sur l’activité de la pièce de rechange et des services après-vente. «Nous avons quand même tenu à marquer notre présence à ce salon et en faisant en sorte que Cima Motors couvre l’ensemble de ses marques», précise le même responsable.

Pour ce qui est des véhicules utilitaires, hormis Mercedes et ses produits montés à Tiaret, Man, la marque Hyuandai est également présente dans ce secteur mais via la société Global Motors Industries et ses modèles produits à Tiaret, dont des bus, des fourgons et des camions de petit, moyen et gros tonnages. L’usine tourne à une cadence située entre 35 et 45 véhicules par jour. «En mai 2018, pour certains modèles, nous allons atteindre un taux d’intégration de 50% au lieu des 40 prévus dans le cahier des charges», indique Nabil Yemmi, directeur de réseau.

Sur un autre registre, le motocycle participe de manière effective à ce salon avec plusieurs exposants, dont ceux qui sont déjà avancés dans la production locale.

C’est le cas de SYM de Sétif ou As Motors de Bordj Bou arréridj (Aïn Taghout), qui compte atteindre la cadence de 10 000 véhicules/an dès 2018. «Nous profitons de notre présence à ce salon pour signer une convention avec un sous-traitant basé à Sétif pour l’injection plastique», indique Amel Maouche, assurant que le modèle Roma aux allures de l’ancienne Vespa reste le plus populaire. La société propose d’autres modèles sport destinés à la nouvelle et jeune génération. Toujours dans la catégorie motocycles, la société VMS, qui dispose d’une usine dans la wilaya de Béjaïa, propose des scooters, des motos à vitesse, d’autres conçues spécialement pour les handicapés et même des quads.

«Nous avons commencé en 2014 avec 2000 unités par an et nous en sommes aujourd’hui à 8000, cela veut dire que nous doublons nos capacités de production chaque année», atteste Hamid Imarazene, responsable des ventes. La société ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, car elle a investi dans une grande usine située dans la commune de Toudja et compte non seulement tripler à terme sa production mais aussi envisage, dès 2017, des opérations d’exportation. «L’usine est déjà construite, les équipements sont déjà au port et elle sera réceptionnée le 1er trimestre 2018», assure le même représentant, pour qui les nouvelles machines qui seront bientôt installées permettront des productions à 80% d’intégration.

Djamel Benachour
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...