Régions Ouest Tlemcen
 

Bande frontalière ouest

Les barbelés seront enlevés

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 14.02.18 | 12h00 Réagissez


Après le creusement de profondes tranchées, les pouvoirs publics, pour durcir davantage les mesures de sécurité sur le tracé frontalier, ont érigé, il y a près d’un mois, au niveau du lieudit Bin Lejraf, un mur de fer en barbelé, à l’entrée de la localité balnéaire de Marsat Ben M’hidi.
Une muraille d’une laideur inouïe qui a coûté, selon nos informations, 2 milliards de centimes. Se rendant vite compte de cette «bêtise», les pouvoirs publics, par le biais du chef de l’exécutif de Tlemcen, ont annoncé que ce «mur» sera très prochainement enlevé. «Ces fils de fer barbelé ont enlaidi l’entrée de la ville touristique et il devient donc nécessaire de les enlever», aurait-il déclaré .

Lors de notre déplacement sur les lieux, il y a quatre jours, l’endroit qui fait face au territoire marocain et qui permettait aux citoyens des deux pays de se saluer, avait perdu tout son charme. Le fil de fer en question, qui faisait penser aux sinistres lignes Morice et Challe de l’époque coloniale, enlaidit l’environnement et empêche quasiment tout contact visuel avec les citoyens du pays voisin. Sans contester la décision politique des responsables algériens concernant la prévention sécuritaire sur cette partie de la frontière, des associations ont dénoncé cette énième frontière qui, curieusement, n’a pas réussi à empêcher le trafic de drogue.

Chahredine Berriah
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie